Nos talents cachés : Thomas

Chez Notre Studio, nous aimons la communication, les zèbres et les pains au chocolat… Mais pas que 🙂 Saviez-vous que chaque membre de l’équipe possédait, outre ses compétences professionnelles, un talent caché aux yeux de nos clients ?

Nous levons donc le voile sur nos passions secrètes, à travers cette série de portraits intimistes ou l’accent sera mit sur nos goûts et motivations cachées 🙂

Premier de cordée : Thomas TOURRAL et la photographie de paysage !
Interview 🙂

_ Thomas, comment a démarré cette passion pour la photo ?

J’ai débuté la photographie lors de mes études de graphisme, il y a une quinzaine d’années. Je me reconnais dans ce médium dont j’apprécie le côté instantané, mêlant lumière, composition, textures… Ce que je retrouve également dans mon métier de graphiste. En explorant les styles, je me suis arrêté sur la photo de paysage il y a une dizaine d’années, capturant les massifs alpins au fil des saisons et exposant leur côté brut et versatile.

_ Quel temps accordes-tu à la photo et à cette passion ?

C’est très aléatoire car j’ai plutôt tendance à partir à l’improviste. Je n’aime pas trop prévoir mes sorties, me fiant plutôt à la météo et surtout à ma motivation du moment. Il peut se passer des semaines où l’appareil prend la poussière.

Il y a peu de temps, j’ai commencé à trier mes photos “coup de cœur” par saisons. Dès mes débuts en photographie paysage, j’ai organisé mes photos en une sorte de palette de couleur “à la journée” : des tons bleus-blancs le matin, verts le midi, orangés en fin de journée et violets-bleus nuit le soir. Une méthode qui illustre assez bien mon léger côté maniaque et l’attrait des couleurs lié à mon métier.

La sélection se faisant de plus en plus difficile au fil des années, le tri par saison est ce qui m’a paru le plus naturel, tout en me permettant de garder l’idée d’un nuancier photographique.

Du coup j’ai tendance à enchaîner les sorties à l’automne, ma saison favorite pour ses couleurs, et délaisser l’appareil pendant l’été, la lumière, hormis lors des couchers de soleil, étant trop brute, trop forte à cette saison.

Dernièrement, j’essaye de mêler d’autres mediums en m’inspirant de mes photos : la musique et l’illustrations.

_ Que t’apporte la photo à titre personnel ?

Je trouve que la photo a un côté très méditatif, d’autant plus lorsque l’on parle de photo de paysages. J’essaye de plus en plus de prendre le temps, d’aiguiser mon regard à ce qui m’entour et surtout de « souffler ». Même s’il m’arrive toujours un peu de me mettre la pression lorsqu’il s’agit d’être au bon moment au bon endroit lors d’une sortie.

Je garde vraiment la photo comme une passion. Je pense que cela perdrait sa saveur d’en faire quelque chose de plus « professionnel ».

_ Quels sont tes projets ?

Essentiellement des expositions. Même si le contexte ne s’est pas trop prêté à ça dernièrement, je prépare mes supports, mes lieux de prédilections en attendant un retour à la normale sur les sorties culturelles.

MERCI THOMAS 🙂

Les réseaux sociaux de Thomas :

https://www.instagram.com/sept_mai/

https://www.youtube.com/channel/UCn9uV-WbbHoSJ5YGAIuA41A

Laisser une réponse

Navigate